Stay connected

Recevez les dernières analyses des entreprises canadiennes

Toggle

Décrocher la lune

Par James Lambe | 31 mars 2015

La nécessité de soutenir l’innovation au Canada semble devenir un leitmotiv, quel que soit l’expert ou le rapport consulté. Imaginer et développer des produits et des services nouveaux et plus perfectionnés semble, de l’avis de tous, être l’ultime priorité. Il faut faire mieux ou courir le risque de se faire devancer par les autres pays.

Ont-ils raison ou tort, cela reste à voir. Mais imaginons que la course à l’innovation soit une bonne chose. Plus facile à dire qu’à faire, car encourager l’innovation est un processus complexe bien différent selon les secteurs.

« Mais Google l’a fait, direz-vous, alors pourquoi pas mon entreprise ? » Vous touchez juste, et mon expérience chez Google m’a permis de comprendre comment cette société a réussi à amener des milliers d’employés à adhérer à un objectif commun de créativité, d’innovation et de succès. C’était la stratégie affichée quand la société a été créée en 1998, et elle domine encore tout ce que nous faisons aujourd’hui. Comment cela ?

Google s’est donné une culture dans laquelle les employés vivent et respirent les six principes de l’innovation. Les cinq premiers sont : communiquer une vision claire et ambitieuse; créer un cadre de travail transparent; comprendre que les bonnes idées peuvent venir de n’importe où; reconnaître la supériorité des données sur les opinions; savoir que les employés sont ce que la société a de plus précieux. L’ingrédient peut-être le plus important : une passion partagée pour ce que nous appelons la réflexion des grands rêveurs de l’innovation.

Vous avez probablement entendu parler des projets tels que les efforts de Google pour mettre au point des voitures sans chauffeur, garantir un accès à Internet dans le monde entier grâce à des ballons stratosphériques ou faire de Google Glass une technologie mobile de base. Aucune de ces idées ne provient de nos hauts dirigeants; elles ont été mises au point quand des employés ont cerné des problèmes pratiques qui nécessitaient des solutions pour le monde réel. Le personnel avait le temps de réfléchir à ces projets de grande envergure parce que nos dirigeants ont instillé une culture qui encourage la réflexion innovante sans modération.

Beaucoup d’idées avant-gardistes de Google ont évolué du stade de rêves à celui de produits et services commercialisables, parce que nos employés ont les plateformes pour échanger, partager leurs idées incroyablement créatives et travailler avec des collègues pour transformer ces projets apparemment inaccessibles en initiatives rentables. Tout cela à supposer que les concepts dépassent les stades initiaux de la simple idée, ce qui n’est pas le cas pour la plupart.

La difficulté à laquelle se heurtent de nombreuses sociétés, c’est leur manque de contact réel avec leurs employés. Ceux-ci peuvent envoyer des courriels ou des notes à l’ensemble de la société, mais cette interaction reste souvent un monologue, et non un dialogue. À l’inverse, notre culture met l’accent sur l’échange entre la haute direction et les employés. En utilisant des technologies infonuagiques, par exemple, les sociétés peuvent partager leur vision avec leurs employés, solliciter des idées et faire des améliorations à l’échelle de l’entreprise qui créent les conditions de la mobilisation et de la croissance. Nous utilisons la technologie comme un atout dans notre stratégie de communication depuis le premier jour. Nous avons rapidement compris que ce genre de dialogue fait aussi des employés des promoteurs de la société.

Je m’explique. Les promoteurs véhiculent sur le marché une image positive de votre marque, vos idées, vos produits et vos services sans y avoir été invités. Imaginez qu’en plus de voir tous vos employés se présenter à l’heure au bureau, vous savez aussi que tous s’engagent à poursuivre le même objectif – le succès de votre société – en répandant constamment le même message positif. Les employés de Google sont nos meilleurs promoteurs, ce qui explique notre capacité d’innover constamment et de rester à la pointe de l’avancée numérique.

Les entreprises canadiennes sont dépassées par leurs concurrentes internationales dans la transformation de leurs employés en promoteurs de leur marque, parce que beaucoup s’en remettent à des plateformes de communication dépassées, souvent trop lourdes et trop chères à mettre à niveau.

Au cours de l’enquête Forrester Telecom and Mobility Workforce Survey de Forrester Research Inc. menée en 2012, 72 pour cent des employés sondés dans le monde entier ont déclaré préférer la technologie dont ils disposaient à la maison à celle qu’ils utilisaient tous les jours au travail. Selon l’enquête mondiale de PwC menée auprès de chefs de direction (Global CEO Survey) de 2014, 81 pour cent des chefs de direction pensent que les avancées technologiques sont la tendance mondiale qui transformera le plus leur entreprise au cours des cinq prochaines années.

Si les entreprises canadiennes espèrent soutenir la concurrence et se hisser parmi les plus innovantes au monde, elles doivent investir dans les outils de communication nécessaires pour faire de leurs employés des promoteurs et créer une culture qui encourage sainement la réflexion des grands rêveurs de l’innovation. Le défi est de taille, mais n’oublions pas qu’un petit groupe de développeurs a utilisé cette approche pour transformer Google en seulement 16 ans d’un jeune moteur de recherche en une société à la pointe de l’innovation numérique sur la scène internationale.

Donc, pour répondre à la question, il n’y a aucune raison pour que votre entreprise ne puisse pas obtenir ce que la nôtre a. Il suffit de vouloir décrocher la lune.

Le contenu de ce champ restera confidentiel et ne sera pas accessible au public.
About PwC Canada Hide Footer